DIES IRAE

PAROLES


REVE D'ENFANT

Ami te souviens tu de nos rêves d'enfant
Alors que nous mordions dans la vie à pleine dent
Quand nos vies n'en étaient encore qu'à leur printemps
Et que nous avancions pas à pas inconscient
De vivre dans l'enfance le plus beau des instants
Nos rires et nos sourires semés aux quatre vents
Le coeur rempli d'espoir heureux d'être vivant
En rêvant d'aventures d'un futur enivrant

Ami que reste t'il de nos rêves d'enfant
Quand nous étions joyeux fougueux et insouciant
Que tout nous paraissait si simple et exaltant
Rien ne semblant pouvoir stopper ce sentiment
Mais Fût vite arriver l'âge de nos quinze ans
Première désillusion premier renoncement
Et le constat amer d'un monde bien différent
Que ce qu'avaient perçu nos regards d'enfants

Il ne reste aujourd'hui de nos rêves d'enfant
Que quelques photos jaunies ternies par le temps
Des lambeaux d'espoir et de nombreux tourments
Et puis la nostalgie d'un passé flamboyant

Il ne reste plus rien de nos rêves d'enfant
Depuis le jour maudit de ton enterrement
Il ne reste plus rien de nos rêves d'enfant
Il ne reste plus rien de nos rêves d'enfant...








01/09/2007
0 Poster un commentaire

DEAD AFRICA

Les yeux vitreux et le corps famélique
Assis sur les terres arides d'Afrique
Un enfant nu flétri par le sida
Meurt en direct devant les caméras
De télé de l'occident narcissique
Au passé colonial despotique

Celui-là même qui laisse s'enfoncer
Dans la froideur un continent entier
Qui est pourtant déjà bien mal en point
Rongé par la sécheresse et la faim

Les yeux vitreux et le corps famélique
Assis sur les terres arides d'Afrique
Un enfant nu flétri par le sida
Meurt en direct devant les caméras
De télé de l'occident narcissique
Au passé colonial despotique

Celui-là même qui laisse s'enfoncer
Dans la froideur un continent entier
Qui est pourtant déjà bien mal en point
Rongé par la sécheresse et la faim
Ou un bon nombre de gouvernement
Armé par notre si bel occident
Sur leur peuple cyniquement pratique
Dictature ou épuration ethnique

L'Afrique à l'agonie
Lutte pour sa survie
Sous les yeux du FMI
Débordant de mépris


27/06/2007
0 Poster un commentaire

COIN COIN

Depuis toujours les religions
Se sont partagées l'ambition
d'étendre leur domination
Sur l"ensemble des populations
Cherchant toujours à imposer
Leur foi pour unique vérité
Répendant partout leurs idées
Toutes pourfendeuses de liberté

Au fil des siecles les religions
Ont accentué leur oppression
Par le biais de l'inquisition
Ou de la fatwa c'est selon
Obscurantisme religieux
Quelque soit le nom de leur dieu
Intolérance et dogmatisme
Contre science et rationnalisme
Aujourd'hui encore nous voyons
Les tenants de ces religions
Défendre à la télévision
Le bien fondé de leur conviction
Ordre moral oecumenique
D'haine de l'homosexualité
Et de femme émancipée

Devant le retour des intégrismes
Crions bien fort notre athéisme
Le refus de toute religions
Et de toutes formes d'aliénations

Nous rejetons les religions
Nous refusons l'aliénation

27/06/2007
0 Poster un commentaire

DEMOCRATIE

Chaque jour dans la capitale
Et dans toutes les villes de France
Des milliers de gens crèvent la dalle
Et survivent dans la souffrance
Couchés entre deux poubelles
Et recouverts de cartons
En rêvant d'une vie plus belle
Et d'un sandwich au jambon

ref:

Dans cette putain de démocratie
Il faut instaurer l'Anarchie
Pour qu'les richesses soient partagées
Et que tout le monde ait à manger


Chaque jour dans la capitale
Et dans toutes les villes de France
Des gens se lèvent "matinal"
Pour gagner leur existence
Exploités par un patron
Bien planqué dans son bureau
Qui les prendra pour des cons
En s'engraissant sur leur dos

ref


Chaque jour dans la capitale
Et dans toutes les villes de France
Des gens regardent  le journal
En pleurant sur la souffrance
En gueullant qu'ce n'est pas bien
Que dehors ils doivent ce geler
Appellant les gardes-chien
Pour le clodo dans l'escalier

ref




09/03/2006
0 Poster un commentaire

UNIFORMISE

Dans cette société
Ce système piégé
Tout est calculé
Pour t'endoctriner
Ta scolarité
Va te formater
T'apprendre à penser
Pour mieux t'aliéner

Mais je ne suis pas un pigeon
J'ai toujours rejeté
Toutes les valeurs à la con
qu' l'école a voulu m'inculquer
Non je ne suis pas un mouton
Je n'ai pas besoin de berger
Et je n'ai pas l'intention
De me laisser diriger

Dans cette société
Il faut se plier
A l'autorité
Ne pas contester
L'état policier
Bien hiérarchisé
Qu'y a conditionné
Notre liberté

Mais je ne suis pas un pigeon
Je refuse de me plier
A ces lois ces institutions
Qui fondent votre société
Non je ne suis pas un mouton
Je refuse de marcher
Au pas comme tous ces pions
Que l'état a uniformisé

Uniformisé pour mieux t'opprimer
Uniformisé pour te gouverner

Dans cette société
Il faut travailler
Il faut consommer
Il faut se marier
Il faut procréer
Il faudrait aller
Le dimanche prier
Je préfère crever!!!!

12/01/2006
0 Poster un commentaire